samedi 19 décembre 2020

Le coup de boule est parti tout seul


C'est mon prochain livre, écrit par Rémi Lucas.
Il se situe dans la continuité des autres livres de Rémi, qui sont autobiographiques et/ou autofictionnels. Là on est plutôt dans le deuxième cas, enfin j'espère.

Il vient de partir à l'imprimerie et il sera en librairie en mars (si tout va bien).

Le texte de 4e de couv :
Des migrants quittent Calais pour l’An­gle­terre et se retrouvent en Belgique. De vrais poli­ciers font de faux atten­tats dans les écoles pour que les enfants apprennent à se défendre. À moins que ce ne soient de faux poli­ciers et de vrais atten­tats ? Bref on n’y comprend rien ! Ce qui est sûr c’est qu’un élève taggé la voiture du prof de français et ça, ça mérite un bon coup de boule !

Je suis bien content de l'avoir enfin terminé (la dernière ligne droite dure toujours trop longtemps), ça fait 3 ans qu'on est dessus, et il n'a pas perdu de son actualité (je ne sais pas si c'est bon signe).

<-- Ça commence comme ça, cliquez pour agrandir.

 Et ça fait 236 pages de bande dessinées

Un peu plus d'infos ici :
https://www.flblb.com/projet/le-coup-de-boule-est-parti-tout-seul/

dimanche 13 décembre 2020

Jeunes de service

 
Jeunes de Service
, le film de Jérôme Polidor dont j'ai réalisé l'affiche, était prêt à être diffusé fin février, et malheureusement le premier confinement est passé par là.

Quand votre salle de cinéma préférée rouvrira ses portes, j'espère qu'elle aura pensé à le réserver.
Si non : pour la distribution en salles (et même dans d'autres lieux), il faut contacter Corpus Films. Jérôme se déplace volontiers pour discuter avec le public.

Le DVD est également disponible, auprès de La Mare aux Canards.
Dans ce cas-là, Jérôme ne se déplace pas, mais il y a des bonus très chouettes.

Faites passer !

mercredi 2 décembre 2020

#DéputésdelaHonte #StopLoiSécuritéGlobale

J'ai participé un peu à une opération militante à l'initiative de plusieurs dessinateurs et dessinatrices de bande dessinée. Il s'agissait de faire le portrait des 388 députés qui ont voté pour la fameuse loi de sécurité globale. Les dessins ont été réalisés en un temps record (à peine deux jours), par une trentaine de dessinateurices (j'en ai fait 5), puis diffusés sur les réseaux sociaux (c'est con, j'en ai pas, c'est mon amie Lénon qui s'est occupée des miens).

Une expo improvisée a même eu lieu à Paris samedi dernier à l'occasion de la manifestation contre cette loi si sympathique, et bien entendu plusieurs député.e.s ont tenté de récupérer l'action en mettant leur portrait sur leur profil Instagroumpf ou touitteur. Mal leur en a pris.

Un mini-buzz qui je l'espère participera à la mise eu panier de cette loi si sympathique et de toutes les lois si sympathiques qui permettent que le fascisme s'immisce si sympathiquement dans nos vies. Tous les 388 portraits sont en ligne ICI (Ça peut toujours servir), avec un petit texte qui explique pourquoi on a fait ça.
Ils sont tous téléchargeables et imprimables et utilisables et réutilisables.

mardi 1 décembre 2020

Jaebol blues

 Une traduction de mes pages parues dans Ménage à trois numéro 11, sur le thème des emojis.
(Cliquez dessus pour les agrandir)









lundi 14 septembre 2020

Les Expressifs : affiche 2020


 

Comme vous l'avez peut-être déjà lu à la page de ce blog qui y est consacrée, j'aime beaucoup réaliser des affiches. J'aime les affiches simples et efficaces, et j'aime bien utiliser de l'encre et de la peinture. 

C'est le cas pour celle-ci que j'ai dessinée pour le festival les Expressifs à Poitiers.

Dire que dans quelques jours il y en aura dans toute la ville. Gloups !


samedi 18 juillet 2020

Les Expressifs 2020



Les Expressifs est un festival de spectacles de rue qui a lieu début octobre à Poitiers. Il aura bien lieu cette année, mais l'épidémie impose aux organisateurices de repenser entièrement l'accueil des spectateurices.

Afin de préparer le public à cette nouvelle organisation, ils m'ont commandé une illustration par semaine à partir de mi-juin jusqu'au festival (moins quatre semaines de vacances cet été).

Plutôt qu'une illustration j'ai préféré dessiner un strip hebdomadaire (Moi si y a pas une petite histoire, je ne suis pas à l'aise).
C'est publié toutes les semaines sur le fessebouc et le touiteur de l'association Poitiers Jeunes.

J'ai aussi dessiné l'affiche (elle sera bientôt dévoilée)

mardi 23 juin 2020

Mu


Cette période de confinement a été très productive pour moi. Libéré de mes tâches administratives et éditoriales aux éditions Flblb, j'ai pu dessiner comme un ouf. J'ai terminé l'encrage d'une bande dessinée écrite par Rémi Lucas, et un premier brouillon d'une autre écrite par Daniel Selig.

Et puis j'ai aussi fait 15 pages pour la revue MU, revue de bandes dessinées sans parole, créée par Camille Albaret et Cléry Dubourg.
La revue n'est pas encore sortie dans sa version papier, mais elle est publiée petit à petit ICI.

Pour aider la revue à exister (hé ! C'est pas facile au début !), vous pouvez faire un don ICI.

lundi 1 juin 2020

Flip-book abstrait

Durant les mois de confinement, j'ai publié sur le fessebouc des éditions Flblb des vidéos de flip-books réalisés lors d'ateliers par les participants, et aussi de flip-books que je fais chez moi, dont celui-ci tamponné avec des bouts de gomme.

J'en ai fait plusieurs comme ça, reliés avec des écrous et des vis, c'était il y a quelques années.
Ils sont dans mes toilettes (je dis ça pour si jamais vous passez à la maison).

Il y en a un autre en vidéo sur la page flip-books.

mardi 10 décembre 2019

Des sauvages parmi nous




En novembre 2019, à l'occasion du festival Traversées à Poitiers, j'ai sorti ce petit ouvrage suite à une balade botanique avec Thomas Ferrand, artiste-botaniste, et Anne Lanciotti.

C'est une bande dessinée de 20 pages, imprimée en riso avec des encres végétales, ce qui fait qu'on peut la manger après l'avoir lue.











(Non je plaisante, ne la mangez pas après l'avoir lue !)

(ni avant)

vendredi 15 novembre 2019

Baie des Machines 7


À l'occasion du festival de Colomiers 2019 sortait le numéro 7 de Baie des machines, dont j'avais donné le thème, "jeu vidéo", et la contrainte : au moins une image pixellisée (+ une contrainte subsidiaire : une référence visuelle à Super Mario).
J'ai réalisé 9 pages muettes intitulées 'Space Battle'.

C'était très drôle à faire, surtout passer deux jours à Toulouse pour participer à la cérémonie solennelle où l'on dévoile le thème, et où tou.te.s les auteur.e.s des Machines se mettent à bosser dessus (un peu comme pour le bac).

Pour les spécialistes : mes pages s'inspirent d'un fameux film de science-fiction que je n'ai malheureusement jamais vu.

La couverture est de Fanny Grosshans, et vous pouvez commander le numéro ICI